Expertise 16.12.20

Top 9 des thématiques ISR dans lesquelles les Français souhaitent investir

L’IFOP a mené une vaste enquête sur les Français et la finance responsable, entre le 24 et le 31 août 2020. Dans cette enquête, l’IFOP a dressé un classement des thématiques ISR les plus importantes aux yeux des Français possédant au moins un produit d’épargne. On vous présente le Top 9.

1. La création d’emplois  

L’emploi est la thématique ISR la plus citée par les Français souhaitant investir dans l’ISR (en progression de 1 point par rapport à 2019). L’emploi dépasse ainsi la thématique “Pollution”, qui était citée par 82 % des Français en 2019. Il est plus que probable que la crise-économico sanitaire, qui a considérablement fragilisé le marché de l’emploi, ait joué dans cette hausse de l’intérêt des Français pour la thématique “Emploi”. 

L’investissement dans un fonds ISR thématique “emploi” permet de soutenir le développement de projets créateurs d’emplois sur le territoire. Ces emplois sont généralement liés à l’ESS (Économie Sociale et Solidaire). 

2. La lutte contre la pollution 

C’était la thématique la plus citée en 2019 (82 %), mais elle recule à la seconde place. Si elle est moins plébiscitée, même si elle demeure très haut placée, c’est probablement en raison du contexte très particulier de l’année 2020.  

Cela concorde avec le développement d’une conscience écologique forte dans l’hexagone : selon un sondage d’Harris Interactive de septembre 2019[1], “72 % des Français ont indiqué avoir accru leur intérêt pour ces enjeux écologiques au cours des derniers mois”.  

Deux autres thématiques liées à l’environnement font partie du Top 9 des thématiques ISR dans lesquelles les Français souhaitent investir : le changement climatique et la biodiversité. 

3. Le respect des droits humains  

Les Droits humains, souvent appelés Droits de l’Homme, sont selon l’ONU[2] “les droits inaliénables de tous les êtres humains”, c’est à dire le droit à la liberté, à la vie, au travail, à l’éducation, à la liberté d’opinion et d’expression, et d’autres encore. Régulièrement remis en cause, voire bafoués, ils sont une thématique importante pour les Français. 77 % d’entre eux souhaitent investir dans cette thématique (+ 1 point par rapport à 2019).  

En investissant dans un fonds thématique “Droits humains”, seules des entreprises respectueuses de ces droits fondamentaux pourront bénéficier de cet investissement. Ces dernières doivent ainsi éviter d’avoir des incidences négatives sur les droits humains ou d’y contribuer par leur activité. 

4. La lutte contre le changement climatique  

La thématique du changement climatique concorde également avec la prise de conscience écologique en France. En investissant dans un fonds ISR “Changement climatique”, l’épargnant s’assure que les entreprises qu’il finance ne tirent pas ou peu de profit des combustibles fossiles par exemple.  

Le fonds peut également jouer un rôle d’influenceur auprès des entreprises, en les encourageant à progresser dans le domaine environnemental. Et cela plaît aux investisseurs Français : 74 % d’entre eux déclarent vouloir investir dans cette thématique (- 2 points par rapport à 2019). 

Parmi les domaines dans lesquels les entreprises liées à la thématique changement climatique investissent, on retrouve entre autres les énergies propres et le transport durable. 

5. Le bien-être au travail 

Faut-il encore le rappeler : un collaborateur heureux est un collaborateur plus efficace, plus productif. Et si tous les collaborateurs sont heureux, la création de valeur de l’entreprise devient durable, car elle peut se projeter et investir : elle sait qu’elle peut compter sur ses collaborateurs. Elle sait également que son environnement de travail va attirer les futurs talents. Selon Franck Biétry[3], maître de conférences à l’institut d’administration des entreprises de Caen, si le bien-être au travail “n’est pas au rendez-vous, ils [les jeunes] zappent”. 

C’est pourquoi les épargnants Français sont désireux d’investir dans cette thématique, davantage qu’en 2019 (74 % en 2020, 73 % en 2019). 

6. Le développement économique local  

La crise du Covid-19, en poussant les gouvernements à limiter les déplacements a remis au goût du jour l’intérêt pour le local, en particulier pour l’alimentation. En investissant dans un tel fonds ISR thématique, l’épargnant soutient l’implantation de nouvelles entreprises qui vont apporter du dynamisme à des territoires qui peuvent en manquer. L’intérêt des épargnants Français pour cette thématique est stable depuis 2019 (72 %). 

7. L’égalité femme-homme 

C’est le sujet incontournable depuis plusieurs années, il le sera encore davantage dans les années à venir.  L’ONU a notamment mis en avant l’égalité femme-homme parmi ses 17 objectifs de développement durable (ODD), à travers “la participation entière et effective des femmes et leur accès en toute égalité aux fonctions de direction à tous les niveaux de décision, dans la vie politique, économique et publique”.  

Concrètement, les fonds investissent dans des entreprises dont la représentation par sexe est diversifiée. La représentation des femmes au sein des instances dirigeantes des entreprises est également un critère de sélection. Soliane Varlet, Gérante du fonds Mirova Women Leaders Equity Fund a ainsi déclaré que “la diversité et l’égalité entre les hommes et les femmes sont une priorité économique”. La thématique est en progression par rapport à 2019 (+ 2 points). 

8. La lutte contre la pauvreté 

L’éradication de la pauvreté est également un ODD défini par l’ONU. C’est même le premier objectif. Si le taux d’extrême-pauvreté a reculé entre 1990 et 2015 (de 36 % à 10 %), la crise du Covid-19 pourraient bien effacer les efforts entrepris depuis 30 ans. 8 % de la population mondiale pourrait retomber dans la pauvreté à cause de la crise sanitaire[4] selon une étude de l’Institut mondial de recherche sur les aspects économiques du développement de l’Université des Nations Unies. 

70 % des Français ont déclaré souhaiter investir dans la thématique de la lutte contre la pauvreté. Elle fut même au cœur de la Semaine de la finance responsable 2020[5]

9. La biodiversité 

La thématique de la préservation de la biodiversité est en léger recul chez les Français (66 % en 2020, contre 69 en 2019), mais elle demeure dans le top 9. 

Un fonds ISR thématique “Biodiversité” qui investit dans des entreprises va s’assurer qu’elles n’utilisent pas de gaz générant des pluies acides, de perturbateurs endocriniens ou ne rejettent pas de déchets impactant les écosystèmes terrestres et marins. La préservation de la vie marine[6] et de la vie terrestre[7] sont deux ODD définis par l’ONU. Mais le fonds peut également veiller à ce que l’entreprise s’engage contre la déforestation, en faveur de la préservation des sols ou encore de la diversité des espèces. 

Pour en savoir plus, nous vous recommandons notre article qui explique ce qu’est l’ISR.  

Partager l'article

Autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous permettent de mesurer l’audience du site.

Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de ces Cookies en cliquant ici.

OK En savoir plus