Expertise 04.01.21

Santé, changement climatique et partage de la valeur : le triptyque de long terme

Léa Dunand-Chatellet, Directrice du Pôle Investissement Responsable chez DNCA 

Investir sur le long terme est toujours périlleux car soumis à de multiples aléas. Au cœur de ces incertitudes, quelques lignes fortes émergent cependant. DNCA est ainsi convaincu que la prochaine décennie sera structurée par trois grands axes, déjà au cœur de nos préoccupations actuelles : la santé, le changement climatique et le partage de la valeur.  

La santé 

Alors que le monde émerge traumatisé de la pandémie du coronavirus, la santé s’impose ainsi comme un thème essentiel du futur. Deux grands enjeux devraient guider le secteur. D’abord celui du diagnostic. Les difficultés des États à cantonner le coronavirus ont démontré le caractère essentiel de ce secteur, jusqu’ici discret. « J’ai un message simple pour tous les pays : tester, tester, tester chaque cas suspect », clamait l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en avril. Encore fallait-il disposer de tests efficaces. La médecine personnalisée représente le deuxième axe de croissance de la santé. Il s’agit d’adapter les traitements au plus près du profil des patients, grâce aux technologies d’analyse du génome et d’analyse des données (big data).  

Le changement climatique 

Pour accompagner les politiques de « Green Deal », les investisseurs peuvent encore s’exposer au changement climatique. Aujourd’hui, les entreprises n’ont plus le choix : si elles ne démontrent pas leur volonté d’agir en faveur de la transition énergétique, elles se retrouvent sanctionnées, soit par la régulation, soit directement par les consommateurs. Pour aborder ce vaste thème, DNCA regarde trois segments particuliers. D’abord les technologies de ruptures, comme celle qui permet de remplacer l’acier par un nouveau matériau à base de bois dans la production automobile.  L’épargnant pourra ensuite suivre les solutions d’efficacité énergétique. Enfin le secteur de la production d’énergie verte, porté par exemple par l’espagnol Iberdrola ou les multiples fournisseurs français, reste prometteur. 

Le partage de la valeur 

Le dernier grand thème défendu par DNCA est la répartition de la valeur ajoutée. La société de gestion est en effet persuadée que les sociétés qui parviendront à asseoir une croissance de long terme sont celles qui auront mené une réflexion de fond sur le partage de la valeur entre toutes les parties prenantes de l’entreprises : actionnaires bien sûr, mais aussi salariés, fournisseurs, représentants de la communauté locale…  


Propos recueillis entre le 25 et le 27 novembre 2020.

Les perspectives mentionnées sur ce site sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie de la part de Natixis Investment Managers International.

Les analyses et les opinions mentionnées représentent le point de vue de l’auteur. Elles ont été émises entre le 25 et le 27 novembre 2020 et sont susceptibles d’évoluer. Elles ne sauraient être interprétées comme possédant une quelconque valeur contractuelle.

Partager l'article

Autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous permettent de mesurer l’audience du site.

Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de ces Cookies en cliquant ici.

OK En savoir plus