Expertise 09.11.20

Élection de Joe Biden : la réaction des marchés

Que s’est-il passé ?

Samedi, les agences de presse américaines ont prévu que Joe Biden obtiendrait suffisamment de voix électorales, après avoir remporté la Pennsylvanie, pour devenir le prochain président des États-Unis. Alors que l’annonce officielle n’a fait que confirmer ce qui était clair depuis quelques jours, le président Trump a refusé (refuse) de céder et a un certain nombre de contestations judiciaires et de demandes de recomptage en suspens. Cela dit, on s’attend à ce que cela ne change rien au résultat final.

À notre avis, M. Trump attendra d’avoir épuisé toutes les options avant de céder, mais cela ne devrait pas avoir un grand impact sur le lancement de la transition par M. Biden.

Pour les marchés, la course la plus importante reste le Sénat, où les résultats finaux n’arriveront qu’en janvier, après le second tour des deux sièges de la Géorgie. Les résultats et les attentes de novembre indiquent que les deux sièges iront aux républicains qui conserveront donc leur majorité, mais nous ne le saurons pas avec certitude avant 2021. L’Assemblée reste entre les mains des démocrates, même s’ils ont en fait perdu des sièges plutôt que d’augmenter leur majorité.

Nous pensons que les mesures de relance devraient se situer entre 1000 et 1500 milliards de dollars, mais nous ne savons pas quand elles seront mises en place.

Le leader de la majorité au Sénat, M. McConnell, et la présidente de la Chambre, Mme Nancy Pelosi, ont tous deux fait des commentaires sur les mesures de relance, les attentes étant probablement vacillantes en raison de la déconnexion qui subsiste entre les deux parties, ce qui pourrait réduire la probabilité d’une relance avant la fin de l’année. Nous pensons que les mesures de relance devraient se situer entre 1 000 et 1 500 milliards de dollars, mais nous ne savons pas quand elles seront mises en place.

Réaction du marché

Les perspectives d’avenir laissent entrevoir un certain optimisme quant à la présidence de M. Biden, et probablement un certain soulagement du fait que l’incertitude ne s’est pas prolongée pendant des semaines, malgré les contestations juridiques de M. Trump.

De plus, une scission du Congrès semble probable, ce qui sera considéré comme le meilleur résultat pour les marchés, puisque M. Biden ne gérera pas la taxe ou la réglementation dont il a parlé précédemment. On s’attend également à ce qu’il doive choisir un cabinet centriste afin de le faire approuver par le Sénat.

Sur le plan international, M. Biden a été accueilli par ses pairs européens, qui attendent avec impatience la reprise des relations avec les États-Unis, ainsi que la promesse de M. Biden de rejoindre l’Accord de Paris sur le climat dès son premier jour de mandat.

D’un point de vue commercial, les marchés estiment que M. Biden va probablement réduire certains des droits de douane sur la Chine et adopter une approche plus traditionnelle à l’égard de cette puissance montante. Cela dit, nous ne pensons pas que les tensions se dissiperont entièrement, mais la forme devrait s’améliorer.

Compte tenu de l’incertitude quant à la taille et au calendrier des mesures de relance, nous pourrions assister à une certaine volatilité des marchés.

Compte tenu de l’incertitude quant à la taille et au calendrier des mesures de relance, nous pourrions assister à une certaine volatilité des marchés. Les rendements du Trésor américain à 10 ans ont de nouveau grimpé à 0,81 %, malgré les attentes d’un nouvel assouplissement de la part de la Réserve fédérale au cours des prochains mois et le dollar américain a continué de reculer.

Esty Dwek,
Responsable de la Stratégie de marchés,
Natixis IM Solutions.


Avertissement et mentions légales

Les analyses et les opinions mentionnées ci-dessus représentent le point de vue de l’auteur. Elles sont émises aux dates indiquées et sont susceptibles d’évoluer. Elles ne sauraient être interprétées comme possédant une quelconque valeur contractuelle.
Ce contenu ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de Natixis Investment Managers International. Aucune information contenue sur ce site ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Il est produit à titre purement indicatif. Il constitue une présentation conçue et réalisée par Natixis Investment Managers International à partir de sources qu’elle estime fiables. Natixis Investment Managers International se réserve la possibilité de modifier les informations présentées dans ce document à tout moment et sans préavis.
Natixis Investment Managers International ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. Document non contractuel.

L’attention des investisseurs est attirée sur les liens capitalistiques existant entre les entités composant le Groupe BPCE et Natixis Investment Managers International, susceptibles de créer des risques de conflits d’intérêts.

Natixis Investment Managers International – 43, avenue Pierre Mendès-France – CS 41432 – 75648 Paris cedex 13 France – Tél. : 01 78 40 80 00. Société anonyme au capital de 51 371 060,28 euros – 329 450 738 RCS Paris – APE 6630Z – TVA : FR 203 294 507 38. Siège social : 43, avenue Pierre Mendès France – 75013 Paris – www.im.natixis.com
BPCE – Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 157 697 890 € – RCS Paris n°493 455 042 – Siège social : 50, avenue Pierre Mendès-France – 75201 Paris Cedex 13. BPCE, intermédiaire en assurance inscrit à l’ORIAS sous le numéro : 08045100.

Partager l'article

Autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous permettent de mesurer l’audience du site.

Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de ces Cookies en cliquant ici.

OK En savoir plus