Actualité 17.06.20

Quel lien entre épargne et crise dans les discussions Twitter ?

L’étude de l’AMF sur les particuliers qui ont profité de l’épidémie pour investir nous pousse à nous interroger : la pandémie est-elle largement considérée comme une opportunité ? est-ce un sujet discuté sur les réseaux sociaux ? si oui, de quelles façons ? 

La bourse baisse ? Les internautes tweetent. 

Depuis janvier 2020, plus de 54 000 tweets et retweets mentionnent le Covid-19 et l’opportunité d’investir sur les marchés financiers. Les internautes se sont plus particulièrement exprimés sur le sujet la deuxième semaine de mars. Pour cause, le 9 mars les cours du pétrole encaissent leur pire séance depuis 1991, en chutant d’environ 25 % à New York comme à Londres. 3 jours plus tard, suite aux annonces de la BCE jugées décevantes, le CAC 40 enregistre la plus forte baisse de son histoire depuis 1987. 

Evolution du volume de tweets

Mais de quoi parlent ces internautes ? 

De coronavirus ! 

Mais plus particulièrement de certaines valeurs technologiques qui ont fait partie des gagnantes de la crise sanitaire engendrée par le Covid-19, engrangeant de nouveaux abonnements et voyant l’utilisation de leurs services exploser. Comparée aux baisses historiques des bourses, la hausse spectaculaire de certaines entreprises a interpellé plusieurs internautes : qui choisissent d’investir et l’annoncent sur leurs réseaux sociaux. 

Les conversations ont également porté sur les retraites et leur financement par capitalisation. Si les débats sur le sujet prennent un ton très politique, certaines conversations apaisées émergent, et des internautes défendent cette option : “la bourse est sur le long terme le meilleur des placements. Ça tombe bien, les retraites c’est du long terme.” ou “Une retraite par capi est une allocation actions obligations dont le degré de risque décroît avec l’approche de la retraite… Par ailleurs un trou d’air comme celui-ci représente peu face à 30 années de hausse de la bourse.

Top hashtags

Twitter, une plateforme d’échanges de bons plans financiers ? 

Pas tout à fait… Comme le montre la cartographie de la sémantique des tweets concernant la bourse pendant le coronavirus, une majorité des tweets ne concernent pas directement l’expression d’une opportunité d’achat, mais de l’impact de la Covid-19 sur la finance : 939 tweets parlent de crise économique mondiale, et la 866 de la chute des bourses. Pourtant, certaines personnes s’aventurent à donner des conseils : “investissez dans la bourse, surtout avec le coronavirus les actions […] sont super basses, intéressez vous à la bourse petit conseil :p” ou encore “Les cours ils sont tellement bas à cause du coronavirus j’hésite à acheter des actions 🧐”

Cartographie sémantique

.

Cet article s’appuie sur des témoignages d’investisseurs particuliers puisés sur Twitter, et des statistiques sur le traitement fait de l’investissement en temps de crise par les internautes francophones. Tous ces témoignages crowdsourcés ont été anonymisés. 

Méthodologie : 54 148 Tweets (dont 13 260 natifs) récoltés depuis janvier 2020, via la requête : (« COVID19 » OR « coronavirus ») AND (« bourse » OR « trading » OR (« acheter » AND « actions ») OR « trader » OR « stock options » OR « stockoptions »)

Partager l'article

Autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous permettent de mesurer l’audience du site.

Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de ces Cookies en cliquant ici.

OK En savoir plus