Actualité 26.06.20

Les 3 actualités macroéconomiques de la semaine

Rebond plus fort que prévu pour l’activité économique européenne  

Le cabinet IHS Markit vient de publier ses indices provisoires sur l’activité économique en Europe pour le mois de juin. Après l’effondrement du mois d’avril (13,6), et le rebond du mois de mai (31,9), l’indice composite poursuit sa remontée, à 47,5. Pour rappel, lorsque l’indice est inférieur à 50, on parle de récession. Selon le cabinet Markit, ce rebond traduit un regain de confiance dans toute l’Europe. 

Selon Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit, “la hausse de l’indice PMI renforce les attentes selon lesquelles la levée des restrictions contribuera à mettre fin à la récession à l’approche de l’été”. Ainsi, la France devrait retrouver le chemin de la croissance dès juin : l’indice composite devrait atteindre 51,3 (un chiffre supérieur aux estimations). La rapidité du déconfinement expliquerait ce chiffre plus important que prévu. 

Outre-Rhin, la situation est différente : l’activité reste en contraction (45,8), car de “nombreuses incertitudes liées au coronavirus continuent de peser sur la demande”. Le reconfinement de plusieurs zones en Allemagne pourrait accentuer cette incertitude. Au Royaume-Uni, l’embellie est également de mise : l’indice PMI atteint les 47,3, et l’activité manufacturière franchit la barre des 50 (50,1). 

France : le moral des chefs d’entreprise en hausse de 18 points en juin  

Tous les mois, l’Insee interroge 10 000 chefs d’entreprise pour connaître le climat des affaires. Après un mois de mai difficile (l’indice s’établissait alors à 60 points), le mois de juin est plus positif selon les chefs d’entreprise : l’indice qui synthétise leur moral est en hausse de 18 points, et atteint 78 points. Bien que ce chiffre soit nettement inférieur à la moyenne de long terme (indice 100), cela reste de bon augure pour la croissance française. Ainsi dans l’industrie, les chefs d’entreprise ont repris confiance dans leur capacité de production. 

Selon Julien Pouget, chef du département de la conjoncture à l’Insee, il ne faut pas non plus crier victoire trop tôt : “la remontée du climat des affaires dans tous les secteurs est un signal positif pour la suite” mais “attention à ne pas surinterpréter cet indicateur” ! La grande faiblesse de l’activité en avril-mai entraîne forcément des perspectives de production plus importantes.  

Le FMI anticipe un recul du PIB mondial de 4,9 % en 2020 

Alors que l’Europe se déconfine petit à petit, que l’activité économique entame sa remontée, le FMI sonne la fin de la récréation. Le Fonds monétaire international note que “c’est une crise comme aucune autre”. Le recul du PIB mondial s’établirait à 4,9 %, et équivaudrait à une perte de 12 000 milliards de dollars pour l’économie mondiale.

En avril, le FMI prévoyait une contraction du PIB mondial de 3 % uniquement, mais la crise se prolonge et a poussé le Fonds à revoir ses prévisions. En 2009, la contraction était de l’ordre de 0,1 %, et c’était alors la pire situation depuis 70 ans. Selon le FMI,” la pandémie de Covid-19 a eu un impact plus négatif que prévu sur l’activité économique au premier semestre, et le retour de la croissance sera plus graduel qu’anticipé”.

Néanmoins, le FMI prévoit une hausse du PIB mondial en 2021 de l’ordre de 5,4 %, et de 6 % en zone euro, et appelle les gouvernements à maintenir leurs mesures de soutien à l’économie. Le FMI enjoint également les États à coopérer pour “soutenir les pays les plus fragiles”.

Les analyses et les opinions mentionnées dans le présent document représentent le point de vue de (des) l’auteur (s) référencé(s). Elles sont émises à la date indiquée, sont susceptibles de changer et ne sauraient être interprétées comme possédant une quelconque valeur contractuelle.

Sources : 

Partager l'article

Autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous permettent de mesurer l’audience du site.

Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de ces Cookies en cliquant ici.

OK En savoir plus