Actualité 12.06.20

Les 3 actualités macroéconomiques de la semaine

France : un plan de 15 milliards d’€ pour soutenir la filière aéronautique  

Afin de sauver le secteur de l’industrie aéronautique française fortement touché par la crise économique actuelle, M. Le Maire a déclaré un “état d’urgence” lors d’une conférence de presse tenue à Bercy ce mardi 9 juin. 15 milliards d’euros seront alloués au plan de sauvetage. 

Fermetures d’aéroports, trafic aérien réduit, commandes au plus bas : 300 000 emplois seraient menacés selon Bruno Le Maire. C’est donc logiquement que la première partie du plan de sauvetage concerne la préservation des emplois du secteur. Deux mesures ont été annoncées par Bercy : des “possibilités de trésoreries pour les compagnies sur les reports de remboursements de crédit à l’export” et le “remboursement de nouveaux achats d’avions Airbus”.  

La transformation du secteur est également au programme : l’État et plusieurs industriels mettront 400 millions d’euros sur la table, dévolus au renforcement “des fonds propres des entreprises”. De plus, un second fonds de 300 millions d’euros aura pour objectif de “rattraper le retard” pris par la France face à l’Allemagne en matière de robotisation et de digitalisation des entreprises. 

Enfin, le dernier volet du plan concerne la décarbonation de l’industrie aéronautique. L’État souhaite parvenir à un “avion neutre en carbone” en 2035, au lieu de 2050, en comptant sur l’hydrogène comme carburant. 1,5 milliards d’euros seront alloués à la recherche dans ce domaine.  

Recul de 17,9 % de la production industrielle allemande en avril  

Jamais depuis 1991, l’Allemagne n’avait fait face à de si mauvais chiffres concernant sa production industrielle. Alors que son recul était de 8,9 % en mars, elle a de nouveau baissé de 17,9 % en avril, surpassant les attentes des analystes, qui prévoyaient un recul plus limité, à 16 %. 

C’est l’industrie automobile – habituel moteur de la production industrielle – qui tire les chiffres vers le bas : elle s’est écroulée à hauteur de 74,6 % au seul mois d’avril. Les autres secteurs enregistrent des baisses moins fortes : – 35,3 % pour les biens d’équipement, – 8,7 % pour les biens de consommation et – 4,1 % pour le secteur de la construction. Malgré les difficultés du secteur automobile, le Gouvernement d’Angela Merkel n’a pas accordé de prime à la casse “pour l’achat de voitures traditionnelles”. En effet, les aides accordées par l’Etat fédéral sont concentrées sur les “modèles électriques et hybrides”. 

Le ministère de l’Economie allemand s’attend à de nouvelles baisses au cours “des trois prochains mois”, mais à un “rythme plus lent”.  

Contraction du PIB mondial de 5,2 % en 2020 selon la Banque mondiale 

Selon la Banque mondiale, l’économie mondiale pourrait se contracter de 5,2 % en 2020. Le scénario du pire va plus loin : en cas de seconde vague ou de reconfinement, la baisse pourrait atteindre 8 %.  

Ceyla Pazarbasioglu, vice-présidente de la division Croissance équitable et Finance à la Banque mondiale, a déclaré que « c’est une crise qui devrait laisser des cicatrices pendant longtemps et poser d’immenses défis à l’échelle mondiale […] dans de nombreux pays, les profondes récessions provoquées par le Covid-19 devraient peser sur la capacité de croissance pour les années à venir”. 

Ainsi, toujours selon les prévisions de la Banque mondiale, jusqu’à 100 millions de personnes pourraient “basculer dans l’extrême pauvreté”, malgré une probable croissance mondiale de 4,2 % en 2021. 

Sources :  

Partager l'article

Autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous permettent de mesurer l’audience du site.

Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de ces Cookies en cliquant ici.

OK En savoir plus