Expertise 20.04.20

Durant l’épidémie du Covid-19, quel rôle jouent les banques centrales sur les marchés financiers ?

L’impact de l’épidémie du Covid-19 sur l’économie est important. Les politiques des banques centrales sont essentielles pour limiter les effets de l’arrêt de certains secteurs. Quelles sont les politiques mises en place ces dernières semaines ?

Pourquoi les crises économiques nécessitent-elles l’action des banques centrales ?  

L’objectif d’une banque centrale est d’assurer une triple stabilité : celle des prix, des taux de changes et des taux d’intérêt. Pour cela, cette institution assure plusieurs missions majeures. Elle gère l’émission de la monnaie fiduciaire (les pièces et les billets de banque), supervise le fonctionnement des marchés financiers et vérifie que les institutions financières sont solvables.  

Dans le cadre de la crise généralisée provoquée par l’épidémie du Covid-19, la priorité des banques centrales est d’amortir les conséquences de la pandémie sur les économies des pays.

Quelles ont été les réponses des banques centrales pour contrer l’impact de l’épidémie du covid-19 sur l’économie ? 

« La Banque centrale européenne a déclaré qu’elle supprimerait les limites par émetteur et par pays pour son programme d’achat d’actifs », autrement dit la BCE a mis en place de nombreux rachats de dettes publiques et privées. Cette intervention à grande échelle a « apaisé les marchés avec plus de 1 billiard d’euros d’achats d’actifs prévus » en 2020. Ces achats d’actifs n’avaient pas encore commencé le 27 mars.  Pour le moment, la BCE a choisi de garder ses taux inchangés, déjà très bas avant la crise provoquée par le coronavirus.  

« La Fed a annoncé un certain nombre de nouvelles facilités pour atténuer les tensions sur les marchés de financement et ajouter de la liquidité aux marchés. ». Elle a abaissé ses taux à zéro, ce qui n’était plus arrivé depuis 2008, et « va racheter la plupart des nouvelles émissions du Trésor dans le but de contenir les rendements et de maintenir les liquidités abondantes […] » ce qui devrait favoriser la stabilité des finances de l’État américain. 

Pour les entreprises, la Fed a créé un « Fonds de stabilisation »  de 10 milliards de dollars. L’objectif est d’empêcher des difficultés financières – comme l’impossibilité de remboursement des prêts – qui accéléreraient les dommages économiques causés par le coronavirus.  

Depuis le début du mois de février 2020, les banques centrales ont annoncé « 42 baisses de taux » afin de faciliter les prêts aux entreprises. 

Ces actions ont-elles permis une stabilisation des marchés financiers ? 

Dans ce contexte de crise, « les mesures prises par les banques centrales ont contribué à protéger le crédit alors que les actions chutaient », et « les rendements souverains se sont stabilisés grâce aux annonces et aux achats des banques centrales ». Les effets des actions des banques centrales sont donc positifs pour l’ensemble des marchés financiers. 

Pour voir si les mesures massives prises par les banques centrales, tant aux États-Unis qu’en Europe, contribuent à atténuer les tensions récentes, « il faut surveiller les marchés du crédit et du financement […]. Pour l’instant, il reste très probable que les banques centrales y parviendront ». 

Propos recueillis entre le 23/03/2020 et le 06/04/2020 auprès d’Esty Dwek, Responsable de la stratégie de marchés chez Natixis IM Solutions. Les analyses et les opinions mentionnées ci-dessus représentent le point de vue de l’auteur. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement ni une recommandation ou une offre d’achat ou de vente de titres. 

Partager l'article

Autres articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies et autres traceurs qui nous permettent de mesurer l’audience du site.

Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de ces Cookies en cliquant ici.

OK En savoir plus